Services médicaux

Chirurgie des hémorroïdes

La chirurgie visant à éliminer les hémorroïdes fait référence à des méthodes radicales pour traiter une pathologie désagréable et difficile.

La chirurgie est destinée aux patients présentant des formes chroniques d'expansion rectale, ainsi que pendant leur évolution aiguë.

Les experts modernes recommandent toujours des méthodes conservatrices de traitement pour les patients, mais si après cela, le patient ne montre aucune amélioration, un retrait urgent des nœuds est alors prescrit. Avec le développement d'hémorroïdes aiguës, on prescrit toujours une chirurgie aux patients.

L'opération est attribuée en dernier recours. Au départ, les médecins appliquent toutes les mesures thérapeutiques possibles: éliminer les processus inflammatoires et stabiliser l’état du patient. Ce n’est qu’ainsi que l’on pourra prendre une décision concernant l’opération.

Dans quels cas une opération pour enlever les hémorroïdes est prescrite

Si le patient a reçu un diagnostic d'hémorroïdes modérées, la chirurgie n'est pas nécessaire. On peut se passer des méthodes de traitement conservatrices.

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans les cas d'hémorroïdes chez le patient. Une thrombose se produit dans les hémorroïdes. Des pertes sanguines dans les veines enflammées apparaissent souvent. Il existe un saignement rare mais abondant.

Si le patient saigne constamment, alors l'anémie peut se développer. Dans le cas où les nœuds commencent à sortir, cela peut contribuer au développement de processus inflammatoires cutanés et d'inflammation de la région périanale. Le fait est que les hémorroïdes sécrètent du mucus spécifique qui peut irriter et réduire les propriétés protectrices de la peau. Dans de tels cas, la peau devient vulnérable aux infections microbiennes. Cela peut à son tour causer un certain nombre d'effets indésirables graves.

Les hémorroïdes peuvent également causer une douleur intense et des démangeaisons. Dans de tels cas, la douleur est suffisamment intense et le patient lui-même demande une intervention chirurgicale pour au moins se sentir soulagé.

Types de chirurgie des hémorroïdes

Récemment, dans la pratique médicale, une grande attention a été accordée aux techniques mini-invasives pour éliminer les hémorroïdes. Les gens appellent cette technique épargnante. Les médecins se réfèrent donc à des méthodes peu invasives pour éliminer les hémorroïdes:

  • sclérothérapie du noeud hémorroïdaire (les médecins introduisent une substance adhésive dans la cavité des noeuds reliant les parois veineuses);
  • cryodestruction (l'élimination est réalisée par ultra-basses températures à l'azote liquide);
  • ondes laser et radio;
  • rayons infrarouges;
  • ligature avec un anneau en latex (le nœud cesse de recevoir du sang et disparaît avec le temps).

Toutes les techniques de traitement chirurgical ci-dessus sont effectuées en ambulatoire. Pendant les procédures, les patients ne sont pas anesthésiés et sont renvoyés chez eux après l'opération. Il est à noter que l'élimination physique des hémorroïdes ne sauve pas le patient du processus pathologique lui-même. Il est impossible de renforcer les parois vasculaires avec une technique mini-invasive et de soulager les varices internes. Toutes les méthodes décrites ci-dessus ne conviennent que pour les patients qui ont un stade initial de développement du processus pathologique.

Les opérations traditionnelles impliquent l'excision des tissus affectés à l'aide de rayons laser. Il s'agit d'une intervention chirurgicale très difficile pouvant entraîner de graves complications. En outre, après le retrait du laser, une longue période de rééducation est nécessaire.

Période préparatoire et opérationnelle

Avant l'opération, le patient doit remplir certaines conditions, à savoir: passer tous les tests nécessaires, passer par le diagnostic des pathologies concomitantes et consulter un thérapeute pour déterminer les éventuelles contre-indications.

La phase préparatoire est la vidange complète de l'intestin. Le nettoyage est effectué à la veille de l'opération et immédiatement avant la conduite.

Une procédure similaire est réalisée à l'aide d'un lavement et de médicaments laxatifs. Il convient également de porter une attention particulière à la nutrition afin de normaliser toutes les fonctions de l'intestin et de ses parois. Il est nécessaire de restaurer les selles normales. Ceci est une condition préalable, car la constipation lors de l'élimination des hémorroïdes peut entraîner des complications graves. Rappelez-vous que la constipation constante est la première étape du développement des hémorroïdes.

Avant l'opération, il est très important d'éliminer le processus inflammatoire dans l'anus, s'il est bien sûr présent. Il convient également d'éliminer l'irritation et le gonflement. Cela peut être fait avec l'aide de médicaments et de médicaments traditionnels.

Période postopératoire

La complexité de la période de rééducation dépend de la technique choisie pour éliminer les hémorroïdes et, bien entendu, du bien-être général du patient. Presque tous les patients doivent suivre un régime alimentaire spécial. Il est strictement interdit de manger des aliments pouvant fatiguer les intestins. Les 24 premières heures, vous devez éviter les selles.

Il convient de suivre toutes les recommandations du proctologue. En règle générale, après la chirurgie, il prescrit un traitement complet de la plaie avec des médicaments spéciaux. Pour réduire la douleur, les médecins prescrivent une pommade à la nitroglycérine et des analgésiques sous forme de pommades, qui sont appliquées sur les zones touchées.

Malheureusement, des complications graves peuvent survenir chez les patients après une chirurgie. Par conséquent, toutes les recommandations doivent être suivies.

Complications après le retrait des hémorroïdes

Dans près de 50% des opérations, les patients commencent à avoir des complications. Les médecins expliquent cela par le fait que l'opération elle-même est assez traumatisante. Si l'opération a été réalisée par un spécialiste expérimenté et que, simultanément, toutes les règles techniques de la procédure ont été respectées et que le patient a adhéré à toutes les recommandations après l'opération, les complications peuvent être évitées. Souvent, chez les patients le deuxième jour, la suppuration commence. Cela se produit à la suite de la pénétration de microbes pathogènes dans la plaie. Dans ce cas, une antibiothérapie doit être réalisée en plus des anti-inflammatoires.

Il y a des cas où, après deux à trois mois après la chirurgie, le patient développe une fistule. Dans ce cas, une intervention chirurgicale répétée est nécessaire.

Il existe également des cas où le patient rétrécit le canal anal. Cela se produit à la suite d'une technique inappropriée d'intervention chirurgicale et d'une suture mal faite.

Toutes les complications sont facilement corrigées. N'oubliez pas qu'après l'opération, il est très important de suivre toutes les recommandations du chirurgien. Ainsi, vous pouvez vous sauver d'un certain nombre de conséquences graves.

Loading...