Symptômes de la maladie

Maux de dents nocturnes paroxystiques graves

Maux de dents est l'une des sensations les plus insupportables et douloureuses pour une personne. Il survient lors de processus pathologiques dans la dent ou dans les tissus environnants qui affectent les fibres nerveuses. La douleur paroxystique affecte l'humeur, l'activité, le sommeil et, dans des cas particulièrement graves, conduit à des troubles neuropsychiatriques. Quelles sont les causes du mal de dents et pourquoi son intensité augmente-t-elle la nuit?

Caractéristiques générales de la condition

Une douleur paroxystique sévère indique une inflammation de la pulpe (tissu interne de la dent). La pulpe est localisée à l'intérieur du canal dentaire. Il consiste en un nerf, des cellules du tissu conjonctif et des vaisseaux sanguins. La tâche principale de la pulpe est la livraison d'éléments vitaux aux tissus durs de la dent. L'inflammation des tissus internes s'appelle pulpite. Le plus souvent, il se développe lorsqu'une infection survient après une longue carie.

Raisons possibles

La douleur dans la pulpe est toujours associée à une infection. Sa pénétration dans le corps est causée par trois facteurs: physique, chimique ou biologique. Les facteurs physiques comprennent une surchauffe des tissus, une fracture traumatique de la couronne dentaire, une abrasion pathologique des dents. Les calculs pulpaires (formations de dentine) peuvent également causer une douleur paroxystique grave. Ils contractent les vaisseaux sanguins, perturbant ainsi la microcirculation, irritant les terminaisons nerveuses et provoquant l'apparition d'un œdème.

Les facteurs chimiques ou iatrogènes sont toujours associés à des actions non qualifiées du dentiste. Parmi eux - violation des règles d'utilisation du gel d'attaque (nécessaire au remplissage des dents), utilisation de matériaux d'obturation de qualité médiocre / toxiques, antiseptiques puissants pour le traitement des caries.

Les facteurs biologiques comprennent les cas d'infection entrant simplement dans la chambre pulpaire (par exemple, avec des caries). Le risque d'infection tissulaire augmente avec un processus carieux secondaire, qui se développe sous un remplissage. En outre, l'infection peut pénétrer par les tubules dentinaires ou l'ouverture apicale (située en haut de la dent).

La douleur apparaît immédiatement après l'inflammation de la pulpe. C'est spontané, mais peut s'intensifier après un impact mécanique sur la dent. Les crises de douleur durent de 10 à 30 minutes et, dans certains cas, ne peuvent pas faire l’objet d’une anesthésie médicale. Que faire? Contactez votre dentiste dès que possible et obtenez un traitement.

Comment fournir les premiers secours?

Les premiers soins sont fournis lors d'une crise douloureuse grave afin de réduire son intensité et de permettre au patient de se rendre calmement chez le médecin. La première étape consiste à éliminer tous les irritants possibles. Si la crise commence par manger, arrêtez de manger, rincez-vous soigneusement la bouche et, si nécessaire, utilisez le reste de la soie dentaire. Appliquez un objet froid sur votre joue pour déclencher un vasospasme réflexe, soulager l’enflure et atténuer légèrement la douleur. L'essentiel - ne pas appliquer d'objet chaud / froid directement sur la dent. Cela entraînera des complications et ne fera qu'aggraver la situation.

En cas de maux de dents graves, les médecins conseillent de respirer exclusivement par le nez. Les flux d'air entrant dans la cavité buccale peuvent en outre irriter une dent sensible et causer de la douleur. Buvez un anti-inflammatoire et allez immédiatement chez le dentiste. Le médicament soulage temporairement l'enflure et élimine la douleur, mais en cas d'inflammation de la pulpe, il est important de se débarrasser de la cause fondamentale et non du symptôme.

Caractéristiques thérapeutiques

Même une légère douleur palpitante dans la dent devrait être une bonne raison de consulter un médecin. Plus le traitement commence tôt, plus vous pouvez économiser de tissus, d’argent et de nerfs en bonne santé. Il est important de comprendre que l'utilisation incontrôlée d'analgésiques ne donnera pas le résultat souhaité. Le soulagement temporaire de la douleur sera remplacé par de nouvelles attaques puissantes, des complications et la nécessité d'une intervention chirurgicale.

N'essayez pas de rincer, de chauffer la dent ou d'y déposer un médicament pour étouffer la douleur. Vous allez donc provoquer des complications et ne faire qu'aggraver la situation. L'utilisation de préparations à base de plantes ou de médicaments traditionnels doit également être abandonnée.

Comment arrêter la douleur? Le dentiste doit répondre à cette question après avoir examiné la cavité buccale et les procédures de diagnostic nécessaires. L'inflammation est peut-être chronique, le tissu a commencé à mourir, une grande quantité de pus s'est accumulée dans la chambre pulpaire et le patient doit subir une intervention chirurgicale d'urgence. Dans ce cas, plusieurs sachets d'analgésiques ne résoudront pas le problème et n'apporteront pas le rétablissement souhaité.

Si l'inflammation est au stade initial et que vous n'avez tout simplement pas le temps d'aller chez le médecin, buvez un analgésique déjà connu et, après quelques heures, rendez-vous à l'hôpital. L’essentiel est que l’automédication ne devienne pas la principale ni la seule méthode de lutte contre la pulpite. Rappelez-vous - la douleur ne peut pas être arrêtée, elle disparaîtra seulement après avoir éliminé la cause fondamentale.

Ne négligez pas les maux de dents et assurez-vous de rendre visite à votre dentiste. L'absence de traitement peut entraîner la perte de dents, l'inflammation de tout le tissu de la mâchoire et la sepsie (infection générale du corps).

Peut-on prévenir la douleur?

Oui, l'inflammation de la pulpe peut être prévenue. La tâche principale du patient est de surveiller l'hygiène dentaire et de rendre visite régulièrement au dentiste pour arrêter le développement de processus pathologiques. La prévention consiste en des règles de base pour prendre soin de la cavité buccale. Nettoyez vos dents et votre langue des débris de nourriture au moins 2 fois par jour, utilisez du fil dentaire, des baumes ou des rinçages spécialement sélectionnés. Ne pas oublier les soins professionnels. Une hygiène buccale complète, la fluoration, l'élimination de la plaque dentaire sont des procédures obligatoires qui doivent être effectuées au moins 2 fois par an. Avant de commencer la prévention professionnelle, consultez votre dentiste.

Pourquoi la douleur s'intensifie-t-elle la nuit?

L'intensification de la douleur la nuit est caractéristique non seulement des pathologies dentaires. Cela est dû à l'horloge biologique humaine et à notre dépendance aux heures de clarté. La performance maximale de tous les organes et systèmes de notre corps tombe pendant la période du matin. Le soir et la nuit, tous les processus ralentissent et le corps se prépare à aller se coucher. Dans l'après-midi, tous les symptômes pathologiques sont régulés par les glandes surrénales. Le corps sécrète des hormones spécifiques qui agissent sur le cerveau et «éteignent» les foyers de douleur.

Le soir, l'activité des glandes surrénales diminue, la quantité d'hormones «analgésiques» diminue et l'intensité du syndrome douloureux augmente rapidement.

De plus, pendant le sommeil, nous occupons une position horizontale, à cause de laquelle le sang se précipite plus fort à la tête. Ainsi, la pression sur les terminaisons nerveuses augmente et le mal de dents augmente.

En outre, le facteur psychologique ne devrait pas être exclu. La majeure partie de notre activité se fait pendant la journée. Nous sommes occupés, concentrés sur des tâches spécifiques et pouvons oublier les maux de dents pendant un court instant. La nuit, la personne est détendue et se concentre exclusivement sur les sensations internes. Il peut sembler que la douleur nocturne soit beaucoup plus intense que la douleur diurne, mais dans la plupart des cas, il n'en est rien.

Regarde la vidéo: Syndrome de Sadam : quand l'articulation de la mâchoire dysfonctionne - Le Magazine de la santé (Décembre 2019).

Loading...